Comment trouver des vinyles pas cher ?

Avec l’inflation, la part dédiée à notre passion peut drastiquement baisser. De surcroît, tout le monde s’accorde à dire (moi le premier) que le prix des nouveautés a explosé et devient souvent dément ! Bref voici quelques astuces pour trouver des vinyles pas cher et alimenter votre platine. Pas de mystère: ce sera surtout de l’occasion !

1 – Attendre les soldes et les promotions

Se balader à une Fnac ou une autre enseigne du style donne souvent le tournis aux niveaux des prix. Les prix élevés ne dissuadent pas que vous mais beaucoup de gens, de ce fait il y a souvent des disques intéressants pendant les périodes de soldes dans les grandes enseignes. Attention c’est un peu la guerre et les bons trucs partent très très vite ! Dans un genre un peu similaire, je trouve les bacs promotions de Gibert Joseph assez cool. Ce bac promo est bien fourni en période de solde et on y trouve des vinyles pas cher (ou à prix correct) très cool. Quelques références que j’y ai trouvé entre 7 et 15 euros: le premier album de Spencer Cullum, des rééditions des classiques des Kinks, des compilations de la série The Scene (The Beat Scene, The R&R Scene etc.), des rééditions Sundazed ou Guerssen… Il existe aussi des soldes en ligne sur la fnac ou amazon par exemple.

2 – L’occasion chez les disquaires

Si le neuf a drastiquement augmenté ces dernières années, l’occasion reste plutôt stable. Tout au plus je constate une certaine inflation sur des classiques qui partent facilement (classic rock). Les disquaires proposent souvent des collectors à des prix conséquents mais dans les bacs il y aura toujours une offre raisonnable de vinyles pas cher autour de dix euros voir moins: certains démarrent même leurs prix à 7/8 euros.

Souvent aussi les disquaires mettent en place des bacs non triés avec du tout venant pour des prix très compétitifs (1 à 5 euros). Alors oui ces bacs ne sont pas toujours excitants à fouiller mais on y fait parfois de bonnes surprises, y compris chez des gens qui font bien leur boulot. Ces bacs ont des objectifs diverses. Certains y mettent les disques qu’ils n’ont pas réussi à vendre à un prix “normal”, d’autres y mettent ce qui ne correspond pas à leur ligne éditoriale ou pas en assez bon état pour être vendu au prix fort…

Ma technique personnelle pour identifier si un disquaire pratique des tarifs corrects: je teste les prix sur certaines références dont j’ai le prix en tête. Je trouve aussi que c’est important de checker l’état des disques. Certains disquaires font très attention à l’état, d’autre sont plus souples et n’adaptent pas toujours le prix en fonction…

3 – Brocantes, puces & chaînes d’occasion

En brocantes tous les cas de figure sont possibles. Il est conseillé d’y aller très tôt pour faire les meilleures affaires. J’ai tendance à penser que l’âge d’or est derrière nous mais ça reste intéressant à faire, surtout si vous cherchez des disques qui se sont bien vendus. Les vendeurs professionnels vont souvent se caler plus ou moins sur les prix du marché tandis que ce sera plus aléatoire pour les particuliers. En bien comme en mal: certains vont penser détenir de l’or tandis que d’autres vont négliger des pépites… Dans tous les cas: bien penser à checker l’état du disque (je ferai un post là dessus un autre jour) et si c’est le bon disque !

C’est plus ou moins le même topo aux Puces. Certains stands vont proposer des disques en vrac, souvent pas très intéressants honnêtement et il y aura les vendeurs professionnels dont l’approche se rapprochera parfois des disquaires classiques. À Paris (le cas que je connais le mieux), il existe par exemple une boutique dédiée aux 33 tours à 5 euros (Give Me Five). Les puces de St Ouen restent une expérience unique et très intéressante pour acheter des vinyles pas cher (ou non) à Paris.

Pour les chaînes d’occasion je pense en particulier à Boulinier pour les Parisiens. Il y a à boire et à manger là bas mais ça vaut toujours le coup de checker. J’y achète souvent des disques cool à moins de dix euros. J’ai adoré sinon Pèle Mêle à Bruxelles dans un genre similaire ! La politique de prix de Boulinier est devenue la suivante: le classic rock et ce qui part bien au tarif en vigueur, les collectors plus difficiles à vendre moins cher que le prix réel, le tout venant au prix normal (ce qui peut être cool parfois).

4 – Discogs

Le paradis des scalpers (ceux qui font monter les prix en achetant toutes les copies) est aussi un excellent endroit pour trouver des vinyles pas cher. Discogs est devenu, en une dizaine d’années, un site de référence pour l’achat de disques en ligne.

En dehors des précautions habituelles sur l’état, discogs permet de trouver de nombreux 33 tours à moins de 10 euros (voir même 5). Le site est devenu la référence sur l’établissement des prix des disques, par conséquent les vendeurs s’alignent généralement plus ou moins sur les valeurs ainsi définies.

Un disque pas cher n’est pas un mauvais disque. Le prix d’un vinyle se définit par la rencontre entre l’offre et la demande. Un excellent disque musicalement peut s’être très bien venu et ainsi offert en grande quantité sur le marché de l’occasion. Vous pouvez par exemple un pressage allemand de l’excellent Minute By Minute des Doobie Brothers pour en moyenne 7 euros ! L’excellent I AM d’Earth Wind & Fire est également à ce prix.

Je ferai un article plus complet sur le sujet discogs pour bien y acheter mais néanmoins avec un peu d’organisation et une bonne optimisation des frais de port, on peut facilement acheter des albums de qualité à moins de 10 euros sur le site. je vous mets ci-dessous une capture d’écran d’une de mes commande !

5 – Autre

On peut trouver des vinyles pas cher presque partout. Il faut expérimenter et trouver des méthodes qui nous conviennent et nous permettent d’être efficace (trouver des choses que l’on cherche). Des alternatives à discogs existent notamment eBay ou Rakuten. Mentionnons aussi LeBonCoin, un site très apprécié des chineurs mais qui nécessitent d’être rapides !

Dans les chaînes d’occasion, ça ne mange pas de pain de regarder chez Book Off (même si honnêtement c’est souvent décevant) ou les recycleries.

En convention il n’y a pas non plus que des collectors. Certains vendeurs y amènent des bacs “pas cher” contenant parfois des très bons disques. À Paris j’aime beaucoup celle du Parc George Brassens qui a lieu deux fois par ans par exemple.

Conclusions

L’explosion des prix des disques vinyles neuf est dommageable pour notre passion commune. Il existe cependant des moyens de la contourner. Déjà, remercions les labels (souvent indépendant) qui arrivent encore à proposer des disques neufs à 20 euros et moins, loin d’être l’évidence dans le contexte actuel. En dehors des soldes et promotions, il vous faudra passer par l’occasion. L’occasion est plus orientée sur la musique des années 60 à 80 car c’est la période de référence du vinyle grand public. Cela peut être cependant un excellent moyen de découvrir de nouveaux genres musicaux à travers votre passion pour le support.

N’hésitez pas à partager vos astuces en commentaire !

3 thoughts on “Comment trouver des vinyles pas cher ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *