PLAYLIST: Captured Tracks (2010-2012)

Comme je le mentionnais récemment encore au sujet de Minks, il fut une époque où j’achetais presque toutes les sorties du label nord-américain Captured tracks. Au début des années 2010, la structure new-yorkaise montée par Mike Sniper (Blank Dogs) représentait une certaine idée de la musique indépendante, un son inspiré de l’Angleterre des années 80 (Factory) mais sa propre touche made in Brooklyn. Captured Tracks faisait ainsi souffler un vent de fraîcheur sur la décennie et j’attendais toutes leurs sorties avec impatience chez mon disquaire.

Aujourd’hui, le label existe toujours, sort parfois de super disques (l’excellent album de Lemon Twigs en 2023) mais n’a plus cette ambition de cohérence dans leur catalogue. Captured Tracks s’est normalisé. Il ressemble d’avantage à des grosses structures indépendantes comme Matador ou Domino qu’à un label à l’esthétique marquée telles qu’ont pu l’être, par le passé, Sarah Records ou Creation à ses débuts. Je pense que le tournant a lieu avec les succès (mérités) de Chris Cohen ou Mac DeMarco. Il n’empêche, avant cela, Captured Tracks nous faisait sacrément rêvé !

Le label démarre en 2008 et prend son envol l’année suivante. Il publie de nombreux EPs, singles ou albums de groupes tels que les Dum Dum Girls, Brilliant Colors, Grass Widow, Thee Oh Sees, Spectrals, The Fresh & Onlys, The Soft Moon etc. Dans ce catalogue particulièrement riche, j’ai essayé de naviguer et trouver des morceaux représentatifs de leur style de l’époque, non sans y inclure quelques choix très personnels ou plus obscurs !

01 – Minks “Araby” (2011)

Sorti la même année que leur premier album, By The Hedges, Araby n’apparaît pourtant pas sur celui-ci. Ce morceau de Minks, publié initialement en K7 puis en 45 tours, sonne comme un classique britannique du début des années 80, quelque part entre The Cure et New Order. Le refrain nous emporte à tous les coups.

02 – Beach Fossils “Shallow” (2012)

Beach Fossils était une des figures de proue du catalogue de Captured Tracks, à raison ! Le groupe est encore en activité et continue de sortir d’excellents albums (Bunny en 2023), désormais sur son propre label.

03 – Holograms “ABC City” (2012)

Changeons de continent avec Holograms, un groupe suédois bien énervé. Le groupe sort trois albums entre 2012 et 2017. ABC City fut, à l’époque (2012) un petit tube underground dans les cercles indie. Ce morceau dégage toujours une énergie incroyable et met à l’amende la plupart des productions estampillées post-punk actuelles. Grand morceau !

04 – DIIV “Doused” (2012)

Doused est un autre tube estampillé Captured Tracks de l’année 2012. Un autre classique indie-rock des années 2010 qui garde toute sa puissance dix ans plus tard ! DIIV est fondé par Zachary Cole Smith, ancien batteur des Beach Fossils. Comme ces derniers, DIIV continue de jouer et de sortir des disques mais plus chez CT !

05 – Veronica Falls “Found Love in a Graveyard” (2010)

Le passage de Veronica Falls fut court (deux singles) et pas exclusif (les 45 tours sont aussi sortis sur des labels anglais) mais cela reste pour moi des morceaux exceptionnels. On y retrouve en particulier la première version de Found Love In a Graveyard, l’un des morceaux les plus emblématiques du répertoire du génial groupe anglais, dans une version différente de celle publiée sur le premier album (chez Slumberland lui).

06 – Craft Spells “Scandinavian Crush” (2011)

Idle Labor de Craft Spells (Justin Vallesteros de son vrai nom) est album très emblématique du son et de l’esprit Captured tracks du début des années 2010, un super album blindé de tubes indie-pop/synth-pop très qualitatif, quelque part entre Sarah et Factory Records.

07 – Wild Nothing “Golden Haze” (2010)

Wild Nothing, le groupe de Jack Tatum complète la trilogie des têtes d’affiche de Captured Tracks de l’époque (avec DIIV et Beach Fossils). Difficile de trouver un morceau qui sonne plus CT que Golden Haze ! guitare 80s un peu surfy, voix non démonstrative, quelques synthétiseurs (boîtes à rythmes) et d’amples reverbs !

08 – Heavenly Beat “Faithless” (2011)

Heavenly Beat est un des alias de Jordan Emma Stern qui enregistre désormais sous le nom de Vitesse X. Faithless sonne comme une réinterprétation d’Aztec Camera pour les années 2010 avec sa guitare flamenco et son rythme presque house.

09 – The Jameses “Caribou” (2010)

The Jameses est un groupe de Lake Worth en Floride et ils n’ont sorti que deux singles (en 2010) dont celui-ci pour Captured Tracks. Encore un morceau très inspiré du son britannique post-punk (Teardrop Explodes) mais avec également une touche un peu psychédélique.

10 – Girls Names “Don’t Let me In” (2010)

Girls Names est un groupe irlandais de Belfast. S’ils rejoignent Slumberland par la suite, ils sortent néanmoins un très bon EP pour Captured Tracks en 2010 !

One thought on “PLAYLIST: Captured Tracks (2010-2012)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *