PLAYLIST: French Boogie (1981-1984)

Il y a-t-il véritablement un boogie français ? Je laisse le soin aux spécialistes de la question d’y répondre ! Pour ma part j’apprécie souvent les morceaux dont la production et la composition se rapproche du boogie ou post-disco nord-américain mais avec des textes francophones. Dans tous les cas, au début des années 80, le dancefloor avait sa place dans les charts pop comme en témoigne les trois premiers morceaux de cette sélection ! Ces années marquent aussi le passage d’une production organique vers le synthétique et les programmations. Ces chansons sont souvent dans cet entre deux passionnant. Je n’ai pas cherché à faire une playlist définitive sur le sujet mais juste une sélection de morceaux que j’aimais et (plutôt) cohérents entre eux.

Le french boogie a eu le vent en poupe il y a quelques années. Si vous souhaitez creuser, deux séries de compilations me semblent particulièrement intéressantes:

  • France Chébran chez Born Bad Records avec la participation de Serendip, deux volumes en 2015 et 2018
  • French Disco Boogie Sounds chez Favorite, 4 volumes entre 2015 et 2019.

Crédit photo: Photo des archives de Micky Milan (ici en compagnie de François Feldman), récupérée sur le site de Vice/Noisey.

À noter que Rod Glacial (qui a pas mal porté le sujet french boogie chez vice/noisey notamment) a également écrit sur le sujet pour RedBull academy.

01 – Elégance “Vacances j’oublie tout” (Barclay, 1982)

Elégance n’a jamais sorti d’album et pourtant Vacances J’oublie Tout est un des tubes emblématique des années 80 et aussi un super morceau boogie funk ! avec la participation de François Feldman aux arrangements.

02 – Chagrin d’Amour “Chacun fait (C’qui lui plait)” (Barclay, 1981)

Chagrin d’Amour est un duo constitué de Gregory Ken et Valli. Gregory Ken est actif depuis les années 60, les amateurs de compilations Wizzz et autres délicatesses connaissent ainsi forcément LSD et Système D !

03 – Le Club “Un fait divers et rien de plus” (Vogue, 1982)

Troisième énorme tube boogie: le premier des trois singles du Club. Un Fait Divers et Rien de Plus est un classique, à noter une excellente et très originale version dub.

04 – Jean Schultheis “Bébé Bop” (Carrere, 1982)

En cherchant des informations sur Jean Schultheis je suis tombé sur cette liste RYM Worst of France. Cette liste ne représente certainement pas le meilleur d’internet: tu peux ne pas aimer Confidence pour Confidence du chanteur mais as-tu vraiment regardé ce qu’a fait le bonhomme ? Participer à Balthazar ou Giant, proche de Flamophone (la remarquable discographie du Système Crapoutchik), bref Jean Schultheis en a sous la semelle ! Bébé Bop est un excellent morceau boogie que l’intéressé recycle pour écrire Playmate.

05 – Thierry Pastor “La Fille du Nordica” (Flarenasch, 1982)

Thierry Pastor est surtout connu pour le hit Coup de Folie mais sur le même album on trouve par exemple l’excellente et très funky La Fille du Nordica.

06 – Alec Mansion “Dans l’eau de Nice” (WEA, 1983)

Passons dire bonjour nos voisins belges avec Alec Mansion. S’il connaîtra un énorme succès avec C’est L’Amour de Léopold Nord & Vous, son deuxième album est une perle boogie comme le démontre la sublime Dans l’Eau de Nice.

07 – Pied de Poule “La Rue Rachel” (Kébec Disc, 1982)

Après la Belgique, autour de nos amis québécois d’être présents avec l’excellente La Rue Rachel du groupe Pied de Poule. Ce disque est en réalité une comédie musicale !

08 – François Feldman “Wally Boule Noire” (Barclay, 1984)

OK, là on touche presque plus à l’electro-funk qu’au boogie ! Il fallait absolument cependant citer François Feldman, véritable pionnier du son funk français avec FF Yellow Hand. Avec son groupe, François sort un 45 Tours culte en 1980. Celui-ci est assez typique de l’époque, un pied dans la disco et l’autre dans le funk, le tout avec une production très organique. Wally Boule Noire est en revanche nettement plus synthétique mais reste très funky !

09 – Micky Milan “Quand Tu Danses (Y’a tout qui bouge, qui balance)” (Salsoul, 1982)

Autre pionnier du son funk français, plutôt coté DJ: le seul et unique Micky Milan. L’interview de l’intéressé sur Vice d’il y a quelques années est passionnante ! On y a apprend d’ailleurs comment Quand Tu Danses c’est retrouvé sur le label new yorkais disco Salsoul ! Il y a aussi un texte intéressant chez trax à propos de la boîte de nuit dans laquelle officiait Micky Milan (L’échappatoire).

10 – Stéphanie “Funky School” (Champagne, 1983)

Si Stéphanie ne sort que deux singles au début des années 80, elle fera carrière sous le nom de Nina Morato au début des années 90. Ce morceau est produit et écrit par David Christie (Jacques Pepino de son vrai nom). Ce dernier a aussi eu sa propre carrière dans les années 60 et fait un de ses plus gros tubes dans les années 80 avec le morceau (plutôt cool d’ailleurs) Saddle Up, #6 aux charts français. Les deux chanteurs seront ensemble un certain temps mais l’histoire se terminera tragiquement. Funky School offre cependant une excellente conclusion à cette playlist french boogie. Coté chant comme production, ce morceau est vraiment très chouette.

One thought on “PLAYLIST: French Boogie (1981-1984)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *