PLAYLIST: Yacht Rock / AOR / Soft Rock #1 (1976-1980)

Vous le savez peut-être mais j’ai une passion pour le son Yacht Rock / AOR / Soft Rock de la fin des années 70 et début des années 80. Cependant, peut-être que ces termes vous sont mystérieux, alors voici quelques pistes pour comprendre.

AOR est utilisé pour l’Adult Oriented Rock. Il s’agit initialement d’un format de radio populaire aux Etats Unis à partir de la fin des années 60. Par association, c’est aussi devenu le genre musical diffusé par ces radios.

Soft Rock est un autre nom pour ce style musical. Quand les hippies s’embourgeoisent (ou deviennent adultes) à la fin des années 60, début de la décennie suivante, il y a une demande pour une musique acoustique, soignée et moins contestataire. Dans la foulée de Crosby Stills & Nash apparaissent ainsi des groupes comme Bread ou America. Le Soft Rock évolue cependant rapidement pendant la décennie et intègre par la suite des influences afro-américaines soul / funk /disco.

Afin de mieux différencier ce son de la fin des 70s de celui du début de la décennie, des personnes ont proposé le terme Yacht Rock qui s’est plutôt bien imposé pour définir le style même si les puristes lui préfèrent souvent AOR. Le son Westcoast est également un terme que l’on retrouve souvent !

Le Yacht Rock / AOR / Soft Rock est peut être la musique cross-over ultime de la fin des années 70. Prenez un soupçon de nonchalance hippy californienne, des grilles d’accords travaillées façon Brill Building / Beach Boys, des harmonisations jazzy, des voix soul, des rythmiques disco et mélangez le tout ! En tout cas voici une liste de dix morceaux emblématiques de l’âge d’or du genre.

01 – The Doobie Brothers “What a Fool Believes” (1978)

The Doobie Brothers (en photo) sont une des figures de proue du son westcoast de la fin des années 70 et à raison ! Le groupe proche des bikers se mue en machine à groover avec l’arrivée du chanteur Michael McDonald (dont le nom est omniprésent dans le Yacht Rock !). Minute By Minute (1978) est un énorme succès commercial mais aussi artistique, comme le prouve la géniale What a Fool Believes, 100 fois copiée.

02 – Steely Dan “Black Cow” (1977)

Si les Doobie Brothers représentent le coté cool du Yacht Rock / AOR / Soft Rock, Steely Dan en est le pendant plus intello. Le duo formé par Walter Becker et Donald Fagen fait appel aux meilleurs musiciens de studio (dont Michael McDonald que l’on entend très bien sur Peg par exemple) sur leur classique Aja (1977), incontestablement un des grands disques de la fin des 70s.

03 – Toto “Georgy Porgy” (1978)

Tout le monde aime à détester Toto. Ils sont un peu vu comme le groupe FM ultime des années 70/80. C’est pas forcément toujours faux mais cela n’en reste pas moins des musiciens fabuleux, en plus de collaborer aux albums des autres, ils ont aussi enregistré de superbes choses ensemble dont Georgy Porgy, classique Yacht Rock par excellence, avec la voix de Cheryl Lynn.

04 – Boz Scaggs “Lowdown” (1976)

Selon la légende, Silk Dregrees a permis à Boz Scaggs de continuer dans la musique ! C’est surtout un album grandiose du chanteur blue eyed soul, accompagné par de nombreux musiciens de Toto (ils sont partout !). Lowdown devait être dans La Fièvre du Samedi Soir: Travolta danse sur le morceau pendant sa répétition en studio mais le morceau a été remplacé par la suite faute d’autorisation. Néanmoins le morceau a eu un succès fou et reste un classique de la période.

05 – Bobby Caldwell “What You Won’t Do For Love” (1978)

Bobby Caldwell était un peu à part de l’aristocratie californienne mais il n’empêche, son premier album est un classique ultime Yacht Rock ! Comment ne pas succomber à la beauté et la qualité de What You Won’t Do For Love ?

06 – Player “Baby Come Back” (1977)

Ron Moss est peut être plus connu pour son rôle culte dans Amour Gloire et Beauté mais nous on le préfère à la basse chez Player sur la magnifique (et énorme tube) Baby Come Back.

07 – Ambrosia “Biggest Part of Me” (1980)

Biggest Part of Me est un classique Yacht Rock et une délicieuse chanson blue eyed soul au tempo lascif. Il y a beaucoup à dire sur Ambrosia, formation progressive devenu soft rock par la force des choses. L’album dont est extrait le morceau (One Eighty) n’est pas forcément le plus réussi du groupe mais cette chanson est une des plus mémorable d’Ambrosia.

08 – Airplay “Nothin’ You Can Do About it” (1980)

Derrière Airplay, deux gros noms de l’AOR/Soft Rock des années 70/80: Jay Graydon et David Foster. On retrouve leur signature partout ! À mon sens l’album n’est pas forcément un chef d’œuvre du genre et même plutôt dispensable en dehors de quelques morceaux. Parmi eux, il y a la géniale Nothin’ You Can Do About It également très bien interprété par Manhattan Transfer.

09 – Carly Simon “Tranquillo (Melt my Heart)” (1978)

Carly Simon est une des figures du son soft rock des années 70 et suit l’évolution musicale du genre. Tranquillo s’éprend de rythmiques disco et groovy pour un résultat irrésistible !

10 – Turley Richards “You Might Need Somebody” (1979)

Turley Richards est un chanteur blue eyed soul actif depuis les années 60. Il est surtout connu pour le classique You Might Need Somebody repris par Randy Crawford et Shola Ama ! Cet album est produit par Mick Fleetwood (de Fleetwood Mac).

Bonus Yacht Rock

Un petit mix Yacht Rock enregistré par mes soins (et sur vinyles) il y a 3 ans et dont voici la sélection:

01 The Doobie Brothers – Open Your Eyes (1978)
02 Bobby Caldwell – What you won’t do for love (1978)
03 Photoglo – Steal Away (1980)
04 Rupert Holmes – Him (1979)
05 Boz Scaggs – A Clue (1977)
06 Robert Palmer – Every Kinda People (1978)
07 Warren Zevon – Nightime in the Switching Yard (1978)
08 Gino Vannelli – The River Must Flow (1978)
09 Eddie Money – Maybe I’m a Fool (1979)
10 Average White Band – Easier Said than Done (1982)
11 Airplay – Nothin’ You can do About It (1980)
12 Michael Franks – On My Way Home to You (1980).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *