10 conseils pour débuter dans le vinyle

Je collectionne les disques vinyles depuis plus de 20 ans mais j’ai toujours l’impression d’être assez novice sur le sujet. En tout cas, avec l’expérience accumulée, voici quelques trucs que j’aurais aimé savoir en débutant.

crédit photo: Joséphine Pelletier (instagram / site internet), ré-interprétation de la pochette de Supermercado (2017) de Corridor

01 Acheter une platine correcte

La tentation est grande de se prendre une platine entrée de gamme avec un look vintage très mignon mais à moyen terme cela ne me semble pas être une bonne idée. Ces platines ne font pas du bien à vos disques et n’offrent pas l’expérience que vous attendez en écoutant un disque sur un support physique. C’est vrai que prendre une platine correcte constitue un certain budget mais je pense que vous faites aussi l’économie d’en racheter une à une échéance plus ou moins longue. J’ai écrit un papier assez complet sur le sujet, si vous voulez creuser: Choisir Sa Platine Vinyle.

02 Investir dans un meuble quand vous avez une centaine de disques

Un des meilleurs conseils pour débuter qu’on puisse vous donner je pense ! Au début, saisi par l’excitation, on achète des vinyles mais on ne pense pas au reste ! Avoir des vinyles c’est aussi réfléchir à la manière de les conserver, les trier, organiser etc. Il vous faut une solution pratique, pour avoir envie de les sortir et les écouter. Il existe énormément d’options dans le commerce, de la Redoute en passant par Ikea. Pour les plus aisés, il y a aussi la possibilité de faire du sur mesure ! En tout cas le basique ultime reste le meuble Kallax. Tout le monde a eu un meuble Kallax ou son prédécesseur (Expedit). Il existe aussi des solutions moins esthétiques mais tout de même pratique. Je pense aux boîtes de la société Really Useful Box qui sont fort pratiques pour stocker les 33 Tours ou les 45 Tours. Les 45 Tours restent une plaie à ranger !

03 Acheter des pochettes plastiques et entretenir ses vinyles

Je pense que cela s’applique aussi particulièrement bien quand vous commencez à avoir une centaine de disques. Les pochettes plastiques vont éviter que vos vinyles frottent entre eux et ainsi l’usure prématurée des pochettes extérieures ! Dans la catégorie consommable, voici quelques autres trucs sur lesquels j’ai investi (et je recommande): une brosse antistatique (ou en tout cas pour nettoyer un disque avant de le passer), des chiffons microfibres (pour nettoyer superficiellement), une knosti (machine manuelle pour nettoyer) etc. Nettoyer vos disques si vous avez le temps et pas trop la flemme, en particulier ceux achetés d’occasion ! Les pochettes vous sauveront la mise aussi avec l’eau, les cafés etc. Pour ma part je rentre les disques avec l’ouverture vers le haut pour pouvoir les sortir facilement de mes meubles.

04 Ne faites pas l’impasse sur les classiques

Quand j’ai commencé à acheter des vinyles, j’ai fait l’impasse sur les disques que je connaissais déjà par coeur. J’ai acheté en fonction de ce que je découvrais. 20 ans plus tard, je le regrette un peu car beaucoup de ces classiques sont devenus beaucoup plus chers ! Si votre objectif est, à terme, de n’écouter de la musique qu’avec ce support, il est cohérent de prendre aussi ces classiques que vous connaissez par coeur même si ce sont des achats moins amusants.

05 Ne les achetez pas nécessairement en neuf

Si vous achetez des classiques, regardez combien ils valent d’occasion. Certaines références sont souvent un peu moins chères d’occasion qu’en réédition neuve, surtout ces temps ci. Ce n’est pas le cas de tous les disques mais en tout cas, cela mérite que vous posiez le pour et le contre. Par exemple I Robot d’Alan Parsons Project est à 30 euros sur amazon et à une quinzaine d’euros en Near Mint sur discogs. Sur d’autres exemples, le neuf peut être plus intéressant (par exemple j’ai testé sur Rumours et là c’était avantage amazon…).

06 Quand le rapport qualité/prix vous convient: prenez le vinyle

Au début quand on achète des vinyles on a tendance à beaucoup hésiter. Est-ce qu’on se fait avoir ? etc. Au bout d’un moment, il est important d’essayer de penser d’une manière un peu plus souple. Si vous voulez un disque, que le prix vous semble correct, que l’état est cool: si vous avez l’argent prenez le ! C’est peut être plus cher que ce que ça vaut : et alors ? Si c’est une copie qui peut vous accompagner longtemps, ce n’est pas vraiment un problème ! Je pense que nous sommes nombreux à regretter ne pas avoir acheté un disque à un moment donné car on a mégoté sur le prix…

07… Mais sachez garder la tête froide !

À l’inverse il ne faut pas se précipiter sur un vinyle d’occasion que vous cherchez systématiquement. Il est très important de regarder l’état ! Quelle déception que d’avoir entre les mains un disque cherché longtemps et de se rendre compte qu’il passe mal. Bref il faut garder la tête froide. Un disque un peu cher ce n’est pas grave, un disque en mauvais état, c’est très chiant ! N’oubliez pas que dans beaucoup de disquaires vous pouvez demander à l’écouter.

08 Soyez curieux

Je pense que votre passion pour les vinyles doit alimenter votre curiosité pour la musique. N’hésitez pas à vous servir de ce prétexte pour écouter de nouvelles choses. La curiosité pour vous aider à construire une belle discothèque, sans nécessairement dépenser des sommes folles. Ma série sur les disques à moins de dix euros en est un bon exemple !

09 Mais n’achetez pas n’importe quoi !

À l’inverse quand on démarre il y a aussi la tentation d’acheter tout ce qui vient. Typiquement des compilations cheap des années 70/80 avec des tubes par exemple. Ne faites pas ça. Au début cela fait du nombre, ensuite ça encombre. Il faut faire des achats de qualité tout en s’autorisant d’essayer des choses.

10 C’est votre collec’

Dernier de ces dix conseils pour débuter: vous achetez des disques pour vous et pas pour les autres. Il faut se faire plaisir et avoir les disques qu’on a envie d’écouter et pas ceux qu’il faut nécessairement avoir. Une collection est un geste personnel, mettez y votre coeur et foutez vous du regard des autres !

4 thoughts on “10 conseils pour débuter dans le vinyle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *